Détecteur de pluie auto

Sommaire

Il est des options de confort sur un véhicule auxquelles on s'habitue très vite : le détecteur de pluie auto en est une.  Cet équipement est utilisé pour permettre un meilleur contrôle des essuie-glace du véhicule, en fonction de la densité de la pluie. Il facilite donc la conduite par temps de pluie, puisqu'il vous permet de concentrer votre attention sur la route.

Détecteur de pluie auto : principe

Le détecteur de pluie permet de contrôler parfaitement le fonctionnement des essuie-glace. D'ordinaire, le réglage de l’intermittence de fonctionnement doit être constamment adapté à la densité de la pluie, et il est fréquent de laisser les raclettes d'essuie-glaces activées bien longtemps après la fin de la pluie.

L'essuyage automatique pallie à ces problèmes. Il permet de :

  • démarrer la fonction essuie-glace automatiquement ;
  • adapter la vitesse d'essuyage aux conditions atmosphériques ;
  • y associer d'autres fonctions comme la fermeture automatique des ouvertures (toit, vitres électriques, etc.).

Avantages du détecteur de pluie auto

Le détecteur permet de reporter votre attention sur la conduite du véhicule. Il est très réactif (0,1 sec de temps de réaction) et peut détecter les projections soudaines d'autres véhicules. Globalement, il permet d'améliorer votre confort et votre sécurité de conduite.

Technologie du détecteur de pluie auto

Fonctionnement

Le système du détecteur de pluie est composé des éléments suivants :

  • Un calculateur qui gère le système d'essuyage. C'est lui qui adapte la cadence d'essuyage suivant la densité de la pluie et commande éventuellement d'autres fonctions annexes, comme la fermeture des ouvertures ou l'éclairage.
  • Un capteur de pluie positionné sur le pare-brise dans le socle du rétroviseur

Le capteur, suivant l'intensité de la pluie, envoie un signal électrique variable au calculateur. Celui-ci commande alors proportionnellement l’essuyage et sa vitesse de balayage.

Particularités des types de capteurs

Le capteur peut être de deux types :

  • le capteur infra-rouge : il est composé de deux diodes, l'une émettrice d'un rayon infrarouge et l'autre réceptrice. Le rayon est diffusé dans le verre du pare-brise et par temps sec, réfléchi par les parois jusqu'à la diode réceptrice : le système est passif. Par temps de pluie, les gouttes d'eau sur la surface du pare brise dévient le rayon lumineux et l'absorbent : la photodiode n'étant plus alimentée, le système déclenche l'essuyage.Ce capteur est sensible à la lumière et permet la fonction « éclairage automatique » : il peut allumer automatiquement les phares en cas de perte de lumière : nuit, tunnel, etc.
  • Le capteur à ultrasons : cette variante utilise la technologie des ultrasons. Le principe est voisin, mais il n'est pas sensible à la lumière. Il ne permet donc pas la fonction éclairage automatique.

Bon à savoir : infra-rouges et ultrasons sont tous deux indétectables pour les sens humains, ils ne gêneront donc pas votre conduite.

Équiper sa voiture d'un détecteur de pluie

Deux solutions existent :

Équipement d'origine

À l'achat du véhicule neuf, l'option « essuyage automatique » est aujourd'hui proposée par toutes les marques. Le surcoût est estimé par les constructeurs de 150 à 300 €.

Adaptation d'un kit « détecteur de pluie auto »

Il est possible d'adapter un kit sur votre véhicule. Ce produit propose la plupart du temps les deux fonctions cumulées « essuyage automatique » et « éclairage automatique ». Le prix d'un kit à l'adaptation varie de 70 à 90 €.

Remarque : si vous n'avez pas trop confiance en vos notions d'électricité, il est recommandé de confier le montage du système à un professionnel.

Ces pros peuvent vous aider