Voiture hybride : avantages et inconvénients

Sommaire

Hybride est tiré du mot latin « hybridia » qui signifie : « composé de deux éléments de nature différente ». Dans cet esprit, le moteur hybride est équipé de deux systèmes de motorisation qui se suppléent : un moteur électrique ; un moteur thermique (essence ou diesel).

Voiture hybride : définition

Contrairement aux voitures traditionnelles roulant exclusivement à l'essence ou au diesel, la voiture hybride fonctionne avec un moteur thermique doublé d'un moteur électrique alimenté par des batteries.

Elle fait donc appel à deux stockages d'énergie distincts pour rouler (réservoir combustible et batteries).

Cet encombrement supplémentaire et le poids associé implique pour les nombreux constructeurs qui les commercialisent de proposer ce type de véhicule à partir du segment « D » (berlines de moyenne taille). Le tarif minimum d’achat est d’environ 20 000 €.

Le fonctionnement d'une voiture hybride

La voiture hybride est équipée de deux types de motorisations qui vont interagir pour la propulsion du véhicule.

Selon la stratégie adoptée, on trouve plusieurs familles de véhicules hybrides :

  • le micro-hybride (« stop and start »). C’est le stade le plus simple de l’hybridation : un alterno-démarreur permet d’une part l’arrêt momentané du moteur et son redémarrage automatique (par exemple au feu ou en embouteillage dans un but d’économie de carburant et de réduction de pollution), et d’autre part la récupération d’énergie au freinage et à la décélération en rechargeant la batterie. Il s’agit aujourd’hui plus d’un équipement que du principe d’une motorisation.
  • l’hybride série. C’est le moteur électrique qui propulse le véhicule ; le moteur thermique fait ici office de groupe électrogène qui recharge la batterie si nécessaire.
  • l’hybride parallèle. Le moteur thermique assure la propulsion comme dans un véhicule classique, mais un moteur électrique, souvent placé entre celui-ci et la boîte de vitesses, vient optimiser son fonctionnement (consommation et pollution réduite) dans les phases suivantes : démarrage (entraînement par le moteur électrique) ; assistance en accélération (effet « Boost ») ; arrêt momentané (« stop and start »).
  • l'hybride série/parallèle. Cette solution cumule les avantages des deux modes précédents : un moteur thermique est reliée par un système de transmission complexe (transmission à Variation Continue) à deux moteurs électriques. Une gestion électronique pointue permet d’optimiser le fonctionnement de ces moteurs pour la réduction de la pollution et de la consommation, pour le frein moteur et la recharge des batteries.
  • l'hybride rechargeable (plug-in) (solution aujourd’hui la plus employée). Pour augmenter l’autonomie des batteries, celles-ci peuvent aussi être rechargées par des prises reliées au courant domestique.

Voiture hybride : avantages et inconvénients

Avant de vous décider éventuellement à acheter une voiture hybride, PagesJaunes vous présente les avantages d'un tel véhicule mais aussi les inconvénients à bien garder à l'esprit pour une comparaison complète. 

Les avantages du véhicule hybride

Les différents avantages du véhicule hybride sont les suivants :

  • l’autonomie : c’est le principal avantage, l’utilisation combinée des deux types de motorisation permettant de couvrir des distances de 600 à 1 000 kilomètres sans ravitailler ou recharger les batteries ;
  • la consommation de carburant : à puissance égale, elle consommera moins qu’un véhicule exclusivement thermique, l’aide du moteur électrique minorant cette consommation ;
  • la baisse des polluants : ils seront moins importants, puisque le moteur thermique est théoriquement moins sollicité ;
  • l’agrément de conduite : si les passionnés de vitesse et conduite sportive ne seront pas convaincus, en terme de confort de conduite et de fatigue, la voiture hybride est appréciable, grâce à sa gestion autonome de la propulsion, le conducteur n’ayant qu’à gérer la position de la pédale d’accélérateur et le freinage (il est d’ailleurs souvent aidé par d’autres dispositifs tels que le freinage d’urgence, l'adaptabilité de la régulation de vitesse, le contrôle du franchissement de ligne continue, etc.) ;
  • les primes gouvernementales (même si elles sont moins importantes que pour l'achat d'un véhicule électrique) avec une prime à la conversion de 1 500 € à 4 000 €.

À noter : un microcrédit d’un montant de 5 000 € maximum a été mis en place pour aider les foyers modestes (revenu fiscal de référence par part inférieur à 6 300 €) à acquérir un véhicule propre. Le microcrédit est ouvert pour l'achat ou la location (LLD ou LOA) d'un deux-roues, trois-roues ou quadricycle électrique, d'un modèle hybride rechargeable ou électrique de voitures particulières et camionnettes ainsi que celles classées Crit'Air 1 qui émettent au maximum 132 g/km de CO2 (137 g/km si le véhicule a plus de 6 mois). Il convient de s'adresser à un service d’accompagnement social (Croix Rouge, Secours catholique, Les Restos du cœur, etc.) qui se charge de monter le dossier et de le transmettre à une banque agréée. Les organismes habilités à délivrer ce microcrédit ont la possibilité d’avancer le bonus écologique et la prime à la conversion aux bénéficiaires s’ils ont conclu une convention avec l’Agence de services et de paiement (décret n° 2021-977 du 23 juillet 2021).

Bon à savoir : le site jechangemavoiture.gouv.fr permet de calculer les économies que l'on peut réaliser en remplaçant son véhicule actuel par un véhicule plus propre (voiture électrique ou hybride notamment). Il permet de faire le point sur les usages avec une simulation des coûts d'utilisation, et liste les différentes aides existantes.

Les inconvénients du véhicule hybride

Les différents inconvénients du véhicule hybride sont les suivants :

  • le prix de revient : tout comme le véhicule électrique, le prix d'achat d'une voiture électrique reste élevé, ainsi que son entretien cumulant le fonctionnement des deux modes de propulsion ;
  • le poids : forcément plus important, il vient minorer l’aspect véhicule « vert » en augmentant la consommation et les émanations polluantes (pour le même type de véhicule, il faut compter un surpoids moyen de 500 kilogrammes pour l’hybride) ;
  • l’utilisation spécifique : la voiture hybride s’adresse dans l’idéal à des utilisateurs parcourant de grandes distances, permettant la recharge des batteries. En effet, une utilisation exclusivement urbaine videra rapidement les batteries à l’autonomie limitée, et le véhicule restera en mode « thermique » (pour une hybride rechargeable, compter une autonomie électrique de 20 à 50 kilomètres).

Bon à savoir : depuis le 1er juillet 2019, les nouveaux véhicules électriques et hybrides doivent être équipés d'un système d'alerte sonore émettant un son de 56 dB lorsque le véhicule roule à moins de 20 km/h (règlement délégué UE 2017/1576 de la Commission du 26 juin 2017 modifiant le règlement UE n° 540/2014).

Ces pros peuvent vous aider